Trois parcs dignes d’intérêts dans le Sud de Madagascar

0
83

Un séjour dans le Sud de Madagascar vous tente ? Cette partie figure sans doute parmi les incontournables pour un passage dans l’Île Rouge. Si vous aimez tout particulièrement la nature, vous voudriez certainement faire un saut dans quelques parcs du Sud.

Le parc national Midongy du sud, le parc national de Tsimanampesotse, et le parc national d’Andohahela vous sont recommandés.

Le parc national Midongy du Sud, une richesse de Madagascar

Le parc national Midongy du Sud est une aire protégée localisée dans la région Atsimo-Atsinanana. On l’appelle plus fréquemment Midongy Befotaka. Il a une surface de 205 984 hectares. Son paysage verdoyant s’étend à perte de vue et fait toujours le bonheur des touristes qui y viennent. Le site est composé de deux forêts principales. Il s’agit des forêts Befotaka et Soarano reliées par un fin corridor. Toutes deux sont denses et humides. Toutes deux sont aussi riches en espèces animales et végétales. Vous y verrez entre autres 93 espèces d’oiseaux dont la plupart sont endémiques. Différentes espèces de lémuriens y sont également logées. On y trouve aussi de nombreuses plantes médicinales, ainsi que des espèces d’ébènes et de palissandres. Si vous voulez y aller, les mois se situant entre Juin et Décembre sont parfaits. Par route, un car hire Madagascar est préconisé.

Parc national de Tsimanampesotse, une merveille à découvrir

C’est en 2002 que le parc national de Tsimanampetsotsa ou parc national Tsimanampesotse fut créé. Il est localisé dans le Sud-ouest de l’île. Il s’étend sur une superficie de 43000 hectares. C’est l’endroit indiqué pour les amoureux de la nature. En effet, il héberge un grand nombre d’espèces animales et florales endémiques. Mais il est surtout populaire pour son lac salé. Là se réunit tous les jours des flamants roses et d’autres espèces d’oiseaux. Le spectacle que cela offre est tout simplement magnifique. C’est l’endroit de rêve pour faire du birdwatching. Et si l’envie vous prend, vous pouvez aussi aller à la plage, située à quelques kilomètres seulement du parc. Dépendant de la saison, vous aurez peut-être même l’occasion d’y voir des baleines et des dauphins. Pour vous rendre au parc, il est recommandé d’emprunter la voie terrestre. C’est ainsi que vous verrez les magnifiques baobabs sur la route qui vous mène à cet endroit.

Le parc national d’Andohahela, un site unique

Le parc national d’Andohahela se trouve dans l’extrême sud de la Grande Île. Il a une superficie de 76020 hectares. C’est une forêt dense et humide abritant de nombreuses espèces de lémuriens et de reptiles, des iguanes et des oiseaux rares. Pas moins de 200 variétés de fougères poussent à cet endroit. Sans oublier les magnifiques baobabs et les plantes médicinales. On y découvre aussi des cascades somptueuses. Les amateurs de randonnées pourront aussi en profiter. Ils pourront mettre dans leur programme une visite des trois monts principaux de ce parc : le mont Vohidagoro, le mont Trafonomby, le mont Andohahela. Il est à noter que la route qui mène à ce site est praticable en toutes saisons.