Les bonnes raisons d’investir dans l’immobilier

0
1094

D’après une étude ELABE, l’immobilier est l’épargne privilégiée des français pour la constitution d’un patrimoine, face aux produits financiers. Investir dans l’immobilier neuf ou ancien n’a jamais été aussi facile qu’en ce moment. Les taux d’intérêt très bas devraient perdurer encore quelque temps et invitent tous ceux qui le peuvent à en profiter pour se lancer dans une acquisition immobilière.

  • Des taux d’intérêt au plus bas depuis 1970

Alors qu’il y a moins de cinq ans les taux des crédits immobiliers avoisinaient les 5 %, qui aurait pu penser à une telle baisse de ces mêmes taux. Des taux qui atteignaient en 2016 des plafonds bas jamais atteints : 1,05% sur dix ans, 1,25% sur quinze ans et 1,90% sur 25 ans. Des taux qui se stabilisent dans ces zones pour 2017, avant sans doute une probable remontée, début 2018. Il est donc grand temps de se lancer dans un investissement locatif car il n’a jamais été aussi peu cher et facile d’emprunter tout en bénéficiant d’une capacité d’emprunt aussi large.

La situation des taux est donc exceptionnelle et permet aujourd’hui d’augmenter le nombre de ménages éligibles à l’emprunt car le niveau de revenus requis à lui aussi baisser mécaniquement. Ainsi, à mensualité équivalente de 1000€, l’emprunt possible a augmenté de 10 000€, le coût des intérêts a quant à lui baissé de plus de 12 000€ pour un emprunt moyen de 200 000€.

  • Des dispositifs fiscaux attractifs : Loi Pinel, loi Cosse, PTZ+…

Lancés successivement par l’État, différents dispositifs fiscaux se battent en duel pour vous inciter à acheter de l’immobilier neuf à visée locative. Entrée en vigueur en 2014 et prolongée jusqu’au 31 décembre 2017, la loi Pinel est un dispositif fiscal qui permet aux contribuables français de bénéficier d’une réduction d’impôt lors de l’achat d’un bien immobilier neuf ou réhabilité.

Pour y avoir droit et bénéficier des avantages fiscaux, quelques conditions sont à respecter : le bien doit être mis en location au moins 6 ans à titre de résidence principale, différents plafonds de loyer et de ressources doivent être respectés et le logement doit être aux normes thermiques RT2012 . En contrepartie, la loi Pinel permet une économie d’impôt pouvant aller jusqu’à 63 000 euros sur 12 ans ainsi qu’une très belle rentabilité par rapport aux autres dispositifs existants. Pour approfondir : loi Pinel explication

Le dispositif Cosse ancien vient concurrencer le Pinel sur le terrain de l’investissement immobilier même s’il ne vise pas expressément la même cible. En effet, il ne s’applique qu’à l’ancien et ne permet pas de louer son bien à sa famille même hors du foyer fiscal. Autre différence le Cosse offre un abattement sur les revenus locatifs et non plus sur l’impôt global du foyer fiscal. Cet abattement peut aller jusqu’à 85% des loyers en fonction de la zone où se situe le bien. Enfin, la loi Cosse ne s’applique qu’à l’ancien (rénové ou pas). Une convention avec l’Anah ( l’Agence nationale pour l’habitat) est souhaitable pour profiter au mieux de ce dispositif.

Le prêt à taux zéro (PTZ), maintes fois modifié par les gouvernements successifs, reste cependant un incontournable lorsque l’on souhaite devenir propriétaire d’un bien immobilier. En effet, c’est un prêt sans intérêt qui complète le prêt principal et permet d’acheter uniquement sa première résidence principale. Pour bénéficier de ce prêt, accordé sous condition de ressources, il faut être primo accédant et habiter soi même le bien à titre de résidence principale. Il est également valable pour les personnes qui n’ont pas été propriétaires dans les deux ans précédant la demande de prêt. Il peut aussi aider à acheter un bien ancien dans lequel il faut faire un certain montant de travaux. Pour en savoir plus : Adil.

Autant de bonnes raisons, d’investir dans l’immobilier neuf ou ancien pour soi ou pour louer. L’objectif étant de se constituer un patrimoine.