Votre programme antiparasite en 4 étapes

0
440

Pour entamer, un déparasitage de vos alentours, il est important de comprendre en premier lieu le fonctionnement de ces organismes. Par la suite, leurs environnements doivent également être appréhendés pour une meilleure efficacité des actions entreprises.

En ce qui concerne les actions de déparasitage proprement dite, une stratégie spécifique est à mettre en place. Il ne suffit plus de se fier aux divers produits chimiques. Les préventions sont dorénavant utiles également.

Étape 1 : Inspection et système de barrage

Comme première étape de votre programme antiparasite, il faut avant tout voir les habitudes des nuisibles. Cela permet de mieux les baliser et éviter ainsi leur propagation. Premièrement, le programme d’inspection est la base de tout système de déparasitage. L’inspection doit se faire d’une manière régulière pour que le programme de lutte intégrée soit efficace. Pour certaines usines ou entreprises qui transforment des produits alimentaires, une inspection hebdomadaire est obligatoire. Cette inspection consiste à détecter le mouvement des parasites en détail : cibler les zones susceptibles où ils pourraient passer, leurs entrées et sorties, leurs sources en alimentation et en eau.

A la sortie de ce programme d’inspection, vous vous rendrez compte de plusieurs défaillances au niveau de l’hygiène de vos alentours, des habitudes alimentaires ou de stockage de vos effets qui pourraient attirer les ravageurs. Il est donc important d’accepter que votre ancien programme de lutte antiparasite soit devenu vulnérable. Pour y remédier, vous devez, sans plus attendre, prendre les premières mesures : l’exclusion. L’exclusion est très efficace, dans la mesure où toutes ses conditions de réalisation sont bien respectées. Ce programme consiste à éliminer physiquement les parasites en usant d’un système de barrage. C’est le fait de fermer tous les points d’entrée et de sorties qui ont été détectés plus tôt. La réduction de leurs accès aux sources d’alimentation est également un moyen rapide pour se débarrasser de leur présence. Pour être sûr de l’efficacité de ce système de barrage, il est préférable de faire appel aux professionnels en dératisation 75.

Étape 2 : Identification et analyse

Pour la continuité du programme de lutte intégrée, la seconde étape est d’autant plus importante que la première. Comme toute chose, l’augmentation de connaissance et de savoir sur un phénomène optimise et même facilite sa compréhension. L’étape suivante du programme antiparasite est donc l’identification de la nature et de la spécificité des organismes vivants à exterminer. En sachant à quel genre de parasite vous avez à faire, l’élimination est plus facile, moins risquée pour les autres organismes pouvant se trouver aux alentours de votre zone d’intervention et plus efficace, car cela sera donc une intervention ciblée. Cette action nécessite toutefois les compétences de spécialiste tel que le dératiseur 75 afin de relever le type et le comportement des parasites en question.

L’étape de l’identification devra se poursuivre par un stade d’analyse de chaque détail identifié. Il s’agit de répondre exactement à la question : pourquoi ces parasites sont-ils présents dans votre environnement quotidien ? Est-ce parce qu’ils sont habitués à des débris alimentaires qui se propagent un peu partout, ou bien est-ce dû à un taux d’humidité qui leur est favorable ? Après l’analyse du pourquoi, vous devez également savoir comment ces parasites ont-ils pénétré votre domicile ou vos lieux de travail. Y a-t-il des accès à travers ou sous les murs, ou encore dans le sol ? Ou encore est-il possible que les portes, fenêtres ou autres ouvertures de l’habitation comportent des trous leur permettant d’entrer ?

Étape 3 : Choisissez maintenant votre méthode de traitement

Vous avez pu voir précédemment les étapes préalables avant d’entamer concrètement les actions de déparasitage. Le programme de lutte intégrée préconise les méthodes physiques plutôt que l’usage des produits chimiques. Parmi ces méthodes, on retrouve les actions de piégeage ou encore la méthode d’exclusion telle qu’il a été vu plus tôt. Le système de piège comprend encore plusieurs options possibles. Il faut en premier lieu détecter le lieu idéal de placement des pièges. Comme il est important de ne pas les rater, les stratégies de placement sont à étudier de préférence par un professionnel tel que dératiseur 75. L’usage de cage est préférable afin d’éviter d’être confronté à l’odeur de rats morts et d’avoir à le chercher dans des endroits inaccessibles.

Dans le cas où les moyens de traitement physique ne sont pas efficaces, c’est là que l’usage des produits chimiques est à considérer. Cependant il faut choisir les produits spécifiques au type de nuisible détecté auparavant lors de l’étape de l’identification. Les produits chimiques peuvent être utilisés comme appâts à associer avec quelques débris d’aliments. Le choix de ces produits est à faire avec la plus grande minutie pour ne pas mettre en danger les autres organismes vivants.

Étape 4 : N’oubliez pas les suivis et la surveillance

Une fois que vous avez entamé un programme de lutte intégrée pour le déparasitage de votre intérieur et des alentours, vous devez être conscient de l’importance du suivi de ces actions. Comme la lutte antiparasite est un programme à processus continu et permanent, il est plus qu’important de mettre en place un système de surveillance de vos installations. Cela est nécessaire dans la mesure où vous seriez ainsi informé de toute nouvelle activité de parasite ou de nuisible. Dans le cas où les dispositifs précédents ne sont plus efficaces, vous serez aptes plus facilement à mener des mises à jour ou des modifications pour vos systèmes antiparasites.

Vous devez également savoir que les professionnels de lutte antiparasite feront leur surveillance en matière de normes selon les fréquences qu’ils jugeront nécessaires. Cela peut se faire hebdomadairement ou moins souvent selon votre degré d’aptitude au déparasitage. Parmi les indicateurs que ces surveillants vont vous demander sont les documents de déparasitage qui devront être à jour. Ils contiennent les détails sur les activités des ravageurs, l’étendue de leur propagation, la liste des pesticides utilisés et appropriés avec accord du personnel de dératisation 75, les licences de ces applicateurs et les cartes de configuration des pièges placés.