Résoudre des problèmes de succession internationaux grâce à l’aide d’un avocat

0
547

La perte d’un être cher est un moment difficile. Et parfois, outre le deuil, il faut aussi se battre pour faire valoir ses droits de succession. Il arrive que l’héritage soit une véritable source de conflits au sein d’une famille, surtout quand les bénéficiaires sont de nationalités différentes. Voilà pourquoi, recourir à des législations et à des conventions est conseillé. Pour mener à bien l’opération, il faut solliciter un avocat spécialisé.

Un professionnel du droit de la famille

Chaque discipline de droit possède son propre expert. Faire appel à un spécialiste en  droit de la famille assure un suivi aux normes des procédures et un service de qualité dans les débats. C’est le juriste qu’il ne faut pas laisser de côté pour la résolution des problèmes familiaux complexes, faisant intervenir des personnalités haut placées ou encore des règles de droit international.

Une succession internationale nécessite les compétences d’un avocat spécialisé dans la matière, comme avocat-international-paris-new-york-drai.com. Un tel expert juridique possède un permis d’exercice à la fois en France et dans le pays étranger abritant le tribunal compétent.

Ses conseils seront utiles pour défendre les intérêts de ses clients. Ils seront également nécessaires si on envisage de régler l’affaire à l’amiable.

Un accompagnement à chaque étape de la succession

Un avocat international permet de se faciliter les démarches. Il accompagne les particuliers depuis la lecture des actes de successions, jusqu’au partage des biens, voire même dans les procédures judiciaires en cas de plaintes et de procès. Il agit au nom de son client. Sa seule présence et son acceptation valent l’engagement de celui qu’il représente et qui ne peut se déplacer que  pour une raison ou pour une autre.

Dans le cadre d’une simple distribution du patrimoine du défunt, l’expérience d’un avocat  en droit de la famille est nécessaire. Il s’assure de faire les démarches légales pour l’enregistrement de la donation et  entame les procédures d’exequatur pour que l’acte de succession international prévale même à l’intérieur des frontières de l’hexagone. De plus,  il aide son protégé dans le règlement de diverses taxes et impôts liés à la succession et à la propriété d’un bien.

 

Dans le cas d’un refus partiel ou en totalité d’une succession, l’avocat saura négocier les termes pour ses clients à l’étranger, car il faut savoir qu’on peut également hériter des dettes d’un parent.