Quelle assurance habitation en cas de rénovation ?

0
297
couple in front of one-family house in modern residential area

L’idée de revoir l’assurance habitation doit intriguer pas mal de propriétaires et de locataires en cas de rénovation des locaux. Il s’agit bien sûr d’un réflexe légitime dans la mesure où il est capital d’adapter les garanties aux nouvelles caractéristiques du logement. Dans cet article nous allons confirmer votre bon sens et apporter les réponses à vos questions.

L’utilité de revoir son assurance habitation

Concrètement, on apporte des travaux de rénovation à un bâtiment pour des raisons bien précises notamment économiques, esthétiques et hygiéniques. En d’autres termes, il relève du besoin de rehausser la valeur de l’immobilier pour que sur le marché il bénéficie d’une plus-value beaucoup plus importante. Le choix est après esthétique, car on cherche à moderniser l’habitat pour qu’il soit agréable à vivre et à voir bien sûr. Le soin hygiénique consiste effectivement à apporter davantage de confort pour améliorer la qualité de vie des occupants. À cet effet, la remise en valeur d’une habitation appelle à une remise à niveau de ses garanties. Nous rappelons toujours que l’assurance habitation est un impératif dans la mesure où elle protège des risques locatifs et prévient, a fortiori, des différends éventuels entre locataires et propriétaires.

Comprendre le système

Sur le sujet, les garanties d’assurances de base couvrent les dommages occasionnés par l’incendie, l’eau, les catastrophes naturelles ainsi que les cas de cambriolages et de vol. Ces quatre paramètres seront compris dans une police que l’on désigne techniquement par police multirisque. Toutefois, une fois que vous avez décidé de réhabiliter le logement et après repli du chantier, réviser le contrat d’assurance est la prochaine étape à concrétiser.

Le fait est que, les expertises effectuées à l’ancienne structure ne seront plus valables aux yeux de votre assureur. Ce qui est tout à fait logique, car vous avez ajouté en infrastructures et apporté de nouveaux éléments immobiliers. La boîte d’assurance, dans de telles circonstances, sera obligée de réévaluer les spécificités techniques du bâtiment, de vérifier en même temps les normes de construction en s’assurant qu’il n’y ait pas de vices de construction pouvant compromettre le contrat. C’est à l’issu de cette nouvelle expertise que les garanties à réviser, à négocier ou à ajouter se sauront.

Maintenant que vous êtes averti et que vous compreniez le système, ne transigez pas sur la mise au point de votre assurance habitation pour ne pas être, dans le futur, contrarié par les situations de conflits.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY