En quoi consiste le métier d’un élagueur professionnel ?

0
44

L’élagage est listé parmi les cinq activités les plus dangereuses de France. Malgré cela, la profession d’élagueur intéresse plus d’un. En effet, les perspectives d’évolution dans ce corps de métier sont nombreuses.

Il peut également offrir une véritable stabilité financière. Mais en quoi consiste le métier d’un élagueur ? Concrètement, ce spécialiste s’occupe principalement de tailler et d’entretenir les arbres et les arbustes. En revanche, il peut effectuer des travaux de jardinage comme la plantation des différents végétaux, la tonte et la scarification de pelouse, l’abattage d’arbre et bien d’autres encore. Toutefois, être élagueur ne s’improvise pas! Si vous souhaitez exercer ce travail, il va falloir vous former. Nous en parlons. Découvrez !

Quelle est la formation à suivre pour devenir élagueur professionnel ?

Comme susmentionné, il faudra suivre une formation professionnelle spécifique pour devenir élagueur. En effet, on peut actuellement compter plus d’une cinquantaine de centres de formation dans toute la France. Vous pouvez intégrer une école après l’obtention d’un Certificat d’Aptitude Professionnelle (CAP) ou d’un Bac professionnel dans le domaine agricole. La formation en question s’étalera sur une année. Au cours de celle-ci, l’apprenti doit effectuer des stages obligatoires auprès des entreprises spécialisées travaux d’élagage. C’est pendant ces stages qu’on lui apprendra les différentes méthodes d’élagage, la technique de déplacement en hauteur, la manipulation des différents outils, mais surtout la prévention des risques. À la fin de ses études, il se verra attribuer un certificat de spécialisation « taille et soins aux arbres ». Ce diplôme lui permet d’exercer en tant qu’élagueur professionnel. Il a le choix entre devenir autoentrepreneur ou œuvrer pour le compte d’une société donnée.

Quelles sont les principales attributions d’un artisan élagueur ?

Cet élagueur qui se trouve en Aveyron par exemple, est un expert en arboriculture qui se charge principalement de l’entretien et des soins des arbres. Par définition, l’élagage est l’opération par laquelle on coupe les branches de façon sélective. En pratique, le sujet sera débarrassé de ses branches mortes, malades ou endommagées. Ce professionnel intervient aussi dans différents domaines, notamment pour l’élagage des arbres dans un jardin, dans un verger, voire dans le cadre d’une exploitation forestière. En outre, il dispose d’une compétence poussée en matière d’abattage d’arbre, de jardinage, de création ou d’aménagement d’un espace vert.

Dans la réalisation des travaux d’élagage, ce spécialiste des arbres prend les mesures indispensables à la garantie de sa sécurité, celle de ses collègues et toutes autres personnes à proximité de son champ d’intervention. Pour cela, il tient compte des contraintes géographiques et climatiques du chantier avant d’entreprendre la moindre chose.

Quelles sont les qualités que devrait avoir un bon élagueur ?

Pour commencer, l’exercice du métier d’élagueur exige une bonne condition physique et une grande souplesse. La polyvalence est surtout une qualité que tout élagueur devra avoir. En effet, il passera la majorité de son temps à travailler en hauteur. De ce fait, il doit pouvoir rester concentré sur sa tâche et faire preuve d’un grand calme. En fait, il suffit d’une minute d’inattention pour qu’un accident arrive. Les risques liés à l’exercice de ce métier sont multiples (chute dans le vide, blessures dues à la mauvaise manipulation d’un outil tranchant, etc.).

Par ailleurs, cet artisan doit impérativement maitriser les différentes techniques de taille et le déplacement en hauteur. Ces qualités devront être associées à de larges connaissances en arboriculture et en botanique. C’est grâce à ces dernières qu’il pourra adapter un traitement selon l’essence d’un arbre. Retenez que l’élagage ne se pratique pas n’importe comment. Il met en péril la vie de votre plante s’il est mal réalisé.

Pour terminer, un élagueur professionnel se déplace souvent de ville en ville. Il ne travaille jamais dans un seul endroit. En conséquence, la détention d’un permis de conduire de catégorie B serait un réel atout.

Qu’en est-il de la rémunération et de l’évolution de la carrière d’un élagueur ?

Après ses études, le jeune élagueur peut travailler au sein d’une entreprise privée ou pour le compte de l’État en tant que fonctionnaire. Au début de sa carrière, il gagnera un salaire mensuel brut de 1 500€. Mais avec les années d’expérience, il peut être promu au poste de chef d’équipe. Il a même la possibilité d’occuper un poste de responsabilité, notamment celui de chef de chantier. Plus tard, il pourra décider de créer sa propre entreprise spécialisée en travaux d’élagage.