Trois bonnes occasions de créer une SCI !

0
270

Une SCI, ou Société Civile Immobilière permet la gestion d’un bien immobilier à plusieurs. Mais dans quelles conditions ? Quel est le bon moment pour en créer une ? Quelles sont les démarches à faire ? On peut se poser de nombreuses questions au moment de se lancer dans un investissement immobilier, celle de la gestion est sans doute essentielle. Que ce soit suite à un héritage familial ou pour assurer l’avenir de vos enfants, voici les trois bonnes occasions de créer une société civile pour gérer un bien immobilier.

 

La gestion d’un patrimoine familial

Le décès d’un proche est toujours une épreuve à surmonter. D’autant qu’on se retrouve souvent à devoir penser à des questions administratives et de gestion au même moment. Par exemple, lorsque vous et vos proches héritez d’un bien immobilier en commun, il faut trouver la meilleure solution pour en assurer la gestion.

Si nombreux sont ceux à passer par le statut d’indivision, celui-ci peut, au fil des années, être à l’origine de plus de difficultés et de tensions. Créer une SCI peut ainsi être une très bonne alternative. Pourquoi ? D’abord, parce que l’indivision peut entraîner de grosses difficultés de gestion. En effet, à chaque décision concernant le bien immobilier en question, il faut la signature de tous les copropriétaires. Si cela est normal lorsqu’il est question de le vendre, c’est aussi nécessaire pour les travaux et la location.

Ainsi, prendre une décision peut devenir extrêmement difficile. Créer une SCI permet au contraire de créer une société dont le rôle est de gérer au mieux le patrimoine. Cela simplifie largement les démarches et permet d’éviter les tensions. C’est pourquoi c’est une solution en général privilégiée par les familles, notamment en France. Il suffit de faire une demande et de vous mettre d’accord sur la domiciliation de l’entreprise.

 

Assurer la filiation

L’un des principaux avantages d’une société civile est qu’elle vous permet d’assurer la filiation du bien immobilier. En effet, lorsque vous souhaitez créer une SCI, il vous est demandé de faire un apport au capital de l’entreprise. Imaginons que vous fixiez celui-ci à 1 000 €. Quelqu’un souhaitant participer peut se contenter d’y investir quelques centaines d’euros. Ainsi, il détiendra des parts du bien immobilier en question à hauteur de son investissement. Cela est très utile notamment si vous souhaitez assurer la transmission du bien à vos enfants.

En effet, admettons que l’un de vos enfants souhaite investir dans votre SCI. S’il investit à la même hauteur que vous, il bénéficiera de la moitié de la plus-value réalisée sur le bien immobilier. Ainsi, si celui-ci est le fruit d’un héritage et que vous le revendez 300 000 €, votre fille ou votre fils touchera la moitié de la plus-value.

C’est donc un excellent moyen d’assurer l’avenir de vos enfants. De plus, vous n’aurez aucune taxe à payer comme c’est le cas sur une donation. C’est donc un très bon moyen de permettre à vos enfants d’avoir une somme d’argent conséquente pour un faible apport.

 

Créer une SCI commerciale

Il est aussi possible de créer une SCI qui a vocation à être une société commerciale. Ainsi, en plus de la gestion du bien immobilier, vous pouvez en faire une société de vente, de revente et d’achat. Cela peut vous permettre de faire vos débuts dans l’immobilier. Vous bénéficiez également d’un régime fiscal plus souple.

Cela vous permet aussi de créer un bien immobilier afin de le revendre. Cela vous permet de devenir un véritable entrepreneur dans le milieu de l’immobilier. Et donc d’espérer faire des transactions intéressantes !

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY