Travailleurs isolés : les mesures préventives pour leur sécurité

0
336

Le travail isolé se dévoile sous diverses formes actuellement. On en retrouve d’ailleurs, dans divers secteurs de métier. Cependant, l’employeur est dans l’obligation de considérer la situation des travailleurs isolés. Il se doit de faire des analyses approfondies et de reconnaître les conséquences afin d’évaluer les risques. L’objectif de ces actions vise à déterminer les mesures à prendre pour prévenir tous les risques associés. Tour d’horizon sur les mesures à prendre pour protéger les travailleurs isolés.

 Anticiper les secours et l’alerte

L’employeur est dans l’obligation d’adopter des dispositions pour assurer les premiers secours en cas d’accident ou d’éventuelles maladies au sein de l’entreprise, notamment après une évaluation des risques. Cela se révèle encore plus important pour les travailleurs isolés.

Souvent, l’employeur doit envisager une bonne organisation des secours. Cela suppose notamment la présence de personnels formés aux premiers soins. Ils doivent notamment être présents sur le site en tout temps et munis également d’un matériel de premiers secours répondant aux normes. Ces matériels se doivent d’être facilement accessibles. En plus de cela, l’entreprise se doit également d’établir un protocole interne d’administration des soins d’urgence ou même d’un appel des services de secours extérieurs. Tout doit être parfait et opérationnel à tout moment, même le transfert des personnes concernées, notamment la victime vers les urgences.

En parlant d’analyse des situations du travail isolé, il est aussi intéressant de se tourner vers la mise à disposition des salariés des dispositifs d’alarme pour travailleurs isolés comme celui du dispositif d’alerte Atex. Le choix du matériel se doit de correspondre à la situation des travailleurs et aussi aux mesures déjà prises au sein de l’entreprise. Tout comme l’organisation des secours, la mise à disposition d’un DATI doit également être opérationnelle en tout temps.

Limiter et même éviter les situations de dépassement de tâche

Une fois les situations de travail isolé sont identifiées, l’employeur doit notamment trouver les moyens pour que les salariés ne se trouvent pas dans des situations de dépassement de tâche. Dans certains cas, un travailleur isolé peut être tenté ou contraint de réaliser des interventions sortant de son domaine de compétences afin de remédier à un problème quelconque dans un autre service de l’entreprise. Or de par sa situation d’isolement, cette intervention peut prendre des risques.

Justement, la mission et le poste du travailleur isolé doivent être bien définis dans son contrat de travail. Il doit également prendre connaissance clairement des responsabilités dans lesquelles il ne doit pas agir. Dans tous les cas, l’entreprise doit prendre des mesures cohérentes pour régler cette étape. Il est par exemple tenu de se limiter à la réalisation des tâches qui lui ont été confiées pour éviter le dépassement de tâche. Encore, pour appuyer cela, l’employeur doit bien mettre en place une équipe dédiée à la gestion des situations imprévues pour éviter que les travailleurs isolés s’impliquent dans d’autres taches.

Suivre à distance les travailleurs isolés

Les travailleurs isolés doivent faire l’objet d’un suivi régulier dès la prise du poste jusqu’à la fin de son service. Ils doivent également contacter ou être contactées régulièrement par le poste de surveillance pour connaître sa situation à tout moment. Comme toujours, cette opération doit être adaptée à sa situation et son métier. Il est possible d’établir une procédure de rendez-vous périodique durant lequel le travailleur isolé pourra communiquer au poste de surveillance afin d’évoquer clairement sa situation.

Si le travailleur isolé ne contacte pas le poste de surveillance à l’heure du rendez-vous ou s’il est injoignable, en cas de situation de détresse confirmée, les secours seront déclenchés rapidement suivant la procédure préétablie par l’organisation des secours dans l’entreprise. La mise en œuvre de cette procédure ne sera pas optimale sans l’usage d’équipements de communication efficaces et performants comme le téléphone mobile, le talkie-walkie…