Savoir repérer les mauvais payeurs

0
47

De nos jours, les impayés sont les principales sources de cauchemars des entrepreneurs, du fait qu’ils entraînent la plupart des cas de faillites. Le fait de vous attaquer à un tel problème relève alors de votre désir de pérenniser votre activité. En vous informant un minimum sur vos prospects potentiels et en adoptant des stratégies judicieuses en période de crise, il vous sera possible d’éviter les clients de mauvaise foi. Bien qu’il soit quelque peu difficile de les reconnaître au premier coup d’œil, il existe tout de même des indices flagrants. Voici donc des conseils pour repérer rapidement les mauvais payeurs.

Les différents types de mauvais payeurs

Parmi les mauvais payeurs, il y a des types qui sont facilement décelables, à savoir :

  • Les experts, qui élaborent régulièrement des stratégies fourbes, afin de toujours retarder leurs paiements ;
  • Les sélectifs, qui décident eux-mêmes du moment convenables pour payer leurs dettes, bien que leurs trésoreries leur permettent de l’effectuer dans les délais convenus ;
  • Les dominants, qui font exprès de vous payer tardivement, car ils se disent que vous êtes fragile. Ils ont tendance à penser que vos finances dépendent de leurs paiements, alors vous ne pouvez pas interrompre tout contrat avec eux ;
  • Les insolvables, qui n’arrivent plus du tout à régler leurs impayés à un moment donné, pour différentes raisons ;
  • Les inventeurs de litiges, créent volontairement des conflits pour ne pas payer leurs dettes ;
  • Les sincères, qui ne sont pas à confondre aux précédents, bien qu’ils se comportent quasiment de la même façon. Les sincères, eux, n’inventent aucune histoire. Cependant, ils ne vous paieront pas tant qu’il y a un différend entre vous ;
  • Les laxistes, qui sont certes solvables, mais ils prennent souvent plaisir à faire traîner les choses et à ne respecter ni les délais, ni les relances.

Alors, comment discerner les prospects douteux ?

Vous pouvez notamment détecter de façon rapide les clients qui agissent comme des mauvais payeurs en observant leurs comportements. En effet, vous constaterez par exemple que les insolvables font généralement preuve de bonne foi et vous montrent qu’ils souhaitent réellement coopérer. C’est d’ailleurs souvent eux qui font le premier pas, afin de vous contacter et vous expliquer en toute transparence leur situation.

En ce qui concerne les inventeurs de litiges, étant donné qu’ils ont l’art de créer volontairement des problèmes, ces derniers apparaîtront généralement lorsque l’échéance du paiement approche. Par ailleurs, si vous remarquez que votre client feint toujours l’étonnement au moment des paiements et fait mine d’avoir oublié vos relances, c’est qu’il est probablement un laxiste.

Comment réagir rapidement dans un cas de retard de paiement ?

Le processus classique sui fonctionne souvent, en cas de retard de paiement, c’est d’envoyer un courrier pour chacune  des factures non payées avant d’effectuer des relances téléphoniques. Toutefois, cette stratégie peut également s’avérer trop lente. D’autant plus que même si la décision procédurière finale vous est favorable, les mauvais payeurs peuvent déjà être en redressement judiciaire. Dans ce cas-là, vous risquez fortement de ne jamais recouvrer votre créance.

Par ailleurs, n’oubliez pas que votre débiteur doit généralement organiser ses différentes dettes. Ce que vous devez faire c’est donc de monter dans son échelle de priorités. Pour ce faire, restez ferme sans être agressif et soyez plus indulgent que les autres. N’hésitez d’ailleurs pas à contacter rapidement votre débiteur pour un éventuel rendez-vous. Vous mettez toutes les chances de votre côté, en voulant récupérer votre argent à l’amiable, tout en protégeant votre relation.