Peinture lavable et peinture lessivable, quelles différences?

0
399

Lessivable, lavable, on peut toujours croire que ces mots sont pratiquement des synonymes. Malgré, en peinture, il n’en est rien…Les spécialistes appellent cela la « résistance à l’abrasion humide ».

Cela veut dire qu’il s’agit de la performance d’une peinture à résister à des lavages successifs et à l’eau. Toutefois, il faut faire attention, car ce n’est pas toujours une peinture qui résiste à l’abrasion humide, est lessivable! Elle peut juste être tout simplement… lavable.

Découvrez les différences entre la peinture lavable et la peinture lessivables !

Peintures lavables ou peintures lessivables ?

Avant sa mise en disponibilité sur le marché, une peinture subit à une multitude de tests permettant de réaliser l’évaluation de son niveau de résistance à l’eau, même à un détergent. En fait, une norme d’origine  européenne se charge de classifier cette résistance. En réalité, il existe 5 classes: la première classe est la plus résistante, la perte d’épaisseur du film spécifique de protection de la peinture à cause des frottements humides est la moins importante  et la cinquième classe est considérée comme la moins résistante.

C’est cette différence qui fait marquer la version lessivable de celle lavable. La première se lave d’un simple coup d’éponge. La deuxième supporte simultanément le côté abrasif d’une éponge double-face. Raison pour laquelle,  elle est équipée d’un film protecteur qui est considéré parmi les plus résistants.

Finalement, une peinture sur laquelle il est possible de passer une éponge ou un détergent sans causer des endommagements sur celle-ci. Contrairement,  étant pourvue de résines tellement résistantes à l’eau, aux chocs, aux produits nettoyants, la peinture lessivable se qualifie d’une longue durée de vie. Dans tous les cas, elle n’est pas plus courte en comparaison avec une peinture ordinaire.  Pour plus de détails, il est préférable de faire appel notre artisan peintre Paris.

La peinture lessivable adore l’eau, la peinture lavable un peu moins…

Que la teinte de ses murs et de ses plafonds soit colorée ou bien blanche, au cours du temps et des salissures plus ou moins remarquables, commencent à apparaitre. Pour les retirer, un détergent, un chiffon et un peu de l’eau qui peuvent faire l’affaire, à condition que cette peinture soit suffisamment résistante. On distingue alors, deux principales catégories de peinture :

La peinture lessivable : elle est généralement du type glycérophtalique. Il est possible de nettoyer la surface peinte avec davantage d’eau, additionnée à un détergent doux. Elle peut, en outre, supporter le côté abrasif de l’éponge double-face, et ce grâce à son film protecteur qui se qualifie d’une haute résistance. Les peintures brillantes et satinées sont considérées comme des peintures lessivables, d’une manière que les peintures brillantes encore davantage que les peintures satinées. Du coup, il est possible d’appliquer une peinture satinée dans la cuisine. La peinture brillante est la plus adaptée alors pour les salles de bains.

La peinture lavable: elle est souvent de type acrylique. De plus, il est possible de la frotter gentiment à l’aide d’une éponge ou d’un linge humidifié. Toutefois, les peintures mates peuvent être lavables, mais elles ne sont pas lessivables. En fait, lorsqu’on utilise une peinture mate, il faut veiller toujours à ce qu’elle soit de classe 3 pour résister à l’abrasion humide. Généralement, l’information est indiquée sur le pot. Du coup, il faut réserver ce type de peinture aux pièces et aux murs les moins exposés, tels que les chambres à coucher.