L’importance du silicium sur le corps humain

0
444
Happy senior citizen having a casual small talk with the friendly doctor

Le silicium organique joue un rôle très important dans le métabolisme des os, cartilages et flexibilité. En effet, lorsque notre organisme vieillit, il ne sera plus capable d’assurer les réserves suffisantes. Le silicium normalise la croissance des fibroblastes qui contribuent à former les fibres collagènes et élastines assurant la souplesse des mouvements. Il ne dispose pas d’un endroit de stockage dans le corps, mais est directement associé à l’apport quotidien. C’est un élément considérable pour éviter le vieillissement prématuré et une arme majeure pour la défense immunitaire de l’organisme.

Quels sont les rôles principaux de silicium ?

Le silicium organique est une source incontournable pour remédier l’affaiblissement des cartilages articulaires d’origines physiologiques ou traumatiques. Il joue aussi un rôle intéressant sur les difficultés d’arthrose en réduisant les parties douloureuses et leur fréquence. Il est présent abondamment dans la majorité des tissus organiques, le tissu osseux et le tissu conjonctif. Chez l’homme comme chez l’animal, la quantité de silicium s’affaiblit avec le vieillissement. C’est pourquoi il peut être consommé à tous les âges et notamment au troisième âge en vue de prévenir et combattre les détériorations du tissu réticulo-endothélial, du collagène, des tissus et l’usure des os ainsi que des maladies osseuses. Il possède ainsi un rôle primordial dans le système immunitaire, car il favorise l’étape de déclenchement de formation des antigènes et des anticorps. Outre ses propriétés sur le plan physiologique, le silicium se distingue des autres substances minérales par sa vocation de constituant structural. Selon une étude, cette substance doit être considérée comme particulièrement nécessaire dans les cures préventives de la dégénérescence et du cancer. En faisant un traitement à base de silicium, on constate une réduction considérable des manifestations des pathologies immunes notamment la transpiration nocturne, la fièvre, la diarrhée, la perte de poids…

Où peut-on trouver le silicium ?

À noter que le silicium n’existe pas à l’état pur, mais observé dans la silice sous plusieurs formes. Généralement disponibles dans les organismes vivants, il est aussi présent, bien entendu, dans la nourriture : enveloppes des fruits et des céréales complètes, pain complet,mais également dans l’ail, chou-fleur, fraise, haricots en grains frais, pois, pomme, oignon… Sachez qu’il intervient simultanément avec le chlorure de magnésium et sous l’influence de la vitamine D, pour le ralliement du calcium et sa fixation par la cellule osseuse. La prêle est aussi une meilleure source de silice. Si vous ne trouvez pas cette plante purement naturelle, vous pouvez vous en procurer sous forme de gélules ou de compléments alimentaires.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY