La vidéosurveillance peut-elle impacter votre vie privée ?

0
196

Votre agglomération est particulièrement sujette à la criminalité et vous craignez d’être victime d’un cambriolage ? Installer un système de vidéosurveillance au sein de votre entreprise ou de votre domicile peut donc s’avérer être salutaire, aussi bien pour la sécurité des biens que pour vous rassurer vous-même.

Mais dans quelle mesure un tel dispositif est-il respectueux de votre vie privée et de celle des autres ? Quelles sont les options qui s’offrent à vous ? On vous dit tout dans cet article.

Pour quel dispositif faut-il opter ?

De manière générale, deux solutions s’offrent à vous : vous pouvez opter pour un système soit filaire, tel que le dispositif de vidéosurveillance Nexecur, soit non filaire tel que la télésurveillance. Il existe quelques différences pratiques entre ces deux formes de sécurité.

Le premier type d’installation, la vidéosurveillance, se présente toujours sous une forme filaire. Les caméras filment de manière ininterrompue et retransmettent en direct les images captées par l’objectif. C’est un moyen efficace de surveiller l’intérieur d’un domicile en temps réel.

Le second système est celui de la télésurveillance. Sans fil, ce genre d’installation enregistre les images captées et les communique à un boîtier de transmission. En cas d’intrusion, l’entreprise qui télésurveillance à distance est alertée et prévient la police pour vous.

Ces deux solutions ont historiquement prouvé un réel impact dissuasif, notamment la télésurveillance qui permet d’identifier les intrus a posteriori.

La présence de caméras conduit par ailleurs d’éventuels cambrioleurs à détourner leur regard du domicile concerné, par crainte de se faire voir, voire même d’être pris sur le fait par les forces de l’ordre dans le cas d’un dispositif de télésurveillance. Pour les occupants de l’habitation ainsi protégée, c’est l’assurance pouvoir dormir sur leurs deux oreilles.

Les règles à respecter avec la vidéosurveillance

Bien sûr, le droit à l’image et le respect de la vie privée entrent en compte dans la mise en place d’une vidéosurveillance ou télésurveillance chez soi. Plusieurs règles basiques sont à respecter afin que votre installation demeure conforme. Vous pouvez d’ailleurs en obtenir des précisions en vous rendant sur l’Usine Nouvelle.

Par exemple, vous n’avez pas le droit de filmer un espace public : une caméra disposée à l’extérieur ne peut donc pas être tournée en direction du trottoir. Par ailleurs, toutes les personnes concernées par la captation des images doivent en être informées et être consentantes afin de ne pas être espionnées à leur insu.

Vous devez également obtenir une autorisation de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL) pour installer un tel système de sécurité au sein d’un lieu privé. Cette règle concerne aussi bien les lieux professionnels que les habitations privées. La CNIL doit aussi être informée si vous choisissez d’enregistrer les images captées sur un support numérique, donc si vous optez pour la télésurveillance.

Si le prestataire que vous choisissez est sérieux, il vous accompagnera pour vous informer et disposer un système répondant à l’ensemble de ces règles.

Les peines juridiques en cas de violation de la vie privée

Comme évoqué ici, les objets connectés inondent littéralement notre quotidien. A tel point que les caméras et les objectifs sont partout, bien au-delà des systèmes de vidéosurveillance ou de télésurveillance susceptibles d’être installés au sein d’une habitation !

La frontière est très mince entre le fait de capter une image et de se retrouver dans l’illégalité. Du moins, ne sait-on pas toujours comment se situer. Pourtant, dans le cadre d’une surveillance de votre domicile, vous devez être sûr de ne pas interférer avec la vie privée d’autrui.

Car si vous ne respectez pas ce droit et qu’un tiers se sent lésé, il est en droit d’en faire part à la justice et de réclamer réparation. Le propriétaire du dispositif, donc vous, est alors passible d’un an de prison et d’une amende pouvant aller jusqu’à 45 000€. Assurez-vous donc de sécuriser votre domicile dans les règles !

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY