Comment obtenir une aide financière pour une prothèse auditive ?

0
968

Jusqu’en juillet 2014, on bénéficiait d’un accompagnement limité pour faire face aux coûts importants des prothèses auditives. Mais avec l’adoption de la loi Leroux, les choses ont changé. Qui peut avoir combien ? Et dans quelles conditions ? Faisons le point sur les financements possibles de votre aide auditive.

Les remboursements accordés par la Sécu et les mutuelles

Vous pouvez bénéficier d’un accompagnement de la part de l’Assurance Maladie si vous vous faites délivrer votre appareil par un audioprothésiste conventionné. Toutefois, les appareils qui peuvent être pris en charge sont indiqués par l’Assurance Maladie. On ne bénéficie pas du même taux de remboursement selon qu’on est âgé de 20 ans ou plus.

Les personnes n’ayant pas atteint l’âge de 20 ans ont droit à un remboursement sur des appareils dont le coût varie entre 900 et 1400 euros. La rétrocession peut atteindre 60 % du montant avancé, mais cela dépend une fois encore du prix de la prothèse auditive.
Le patient de plus de 20 ans n’est pas concerné par cette classification. Tout assuré a donc a la possibilité de recevoir 60 % de remboursement dans le cadre du régime universel.

Si vous avez souscrit une assurance complémentaire, la mutuelle prendra en charge les 40 % restants. Ce qui fait que votre appareil auditif vous revient à zéro euro.

Les financements exceptionnels de la prothèse auditive

D’autres aides peuvent être obtenues en dehors de ce cadre général. C’est le cas par exemple de l’aide qu’on appelle Prestation de compensation de handicap (PCH). En quoi consiste ce mécanisme ? Ce sont les maisons départementales des personnes handicapées qui sont habilitées à recevoir les demandes d’aide. La condition principale pour en bénéficier, c’est de ne pas être âgé de 60 ans.

Si vous avez dépassé cette limite et que vous pouvez prouver que vous souffrez de la déficience depuis vos 60 ans, le règlement accepte les patients ayant jusqu’à 75 ans.
Il faut également fournir la preuve que vous avez résidé régulièrement en France. Si vous êtes originaire d’un pays hors de l’Union européenne, vous devez détenir un titre de séjour ou une carte de résident. Un facteur qui détermine l’octroi de l’aide pour la prothèse auditive, c’est l’état du handicap.
À la faveur d’un examen rigoureux, on détermine votre seuil de surdité. Un degré supérieur à 70 décibels vous donne droit à une aide importante.
S’il est en deçà de cette limite, le montant qui vous sera versé sera plus faible.

Quels sont les montants qui vous seront reversés ?

L’aide financière de l’Assurance Maladie couvre 60 % d’un prix forfaitaire fixé à 199,71 euros. La part qui vous reviendra est de 119,83 euros. En ce qui concerne l’aide PCH, on tient compte du prix de la prothèse auditive et de la nature de la déficience. Il faut noter que le montant accordé vient toujours en complément de ce que l’on a reçu de l’Assurance Maladie.
Le montant remboursé pour une aide auditive de la catégorie A et B est de :
• 399,42 euros pour une déficience supérieure à 70 décibels
• 299,57 euros quand la perte est au plus de 70 décibels.
Pour une prothèse auditive des catégories C et D, l’aide est de :
• 599,13 euros pour une faiblesse calculée à plus de 70 décibels
• 399,42 quand la perte ne dépasse pas 70 décibels.
Comme vous le voyez bien, des solutions existent pour vous aider à supporter les prix onéreux des appareils auditifs. De plus, misez sur la qualité en obtenant des prothèses auditives performantes sur un espace d’achat comme la Maison de l’Appareil Auditif.