A quel moment faire une greffe de cheveux ?

0
564

Qu’on soit un homme ou une femme, ce n’est jamais un plaisir de constater la perte de ses cheveux. Si pour certaines personnes, la chute des cheveux est minime, pour d’autres par contre, cela est très inquiétant. Pour venir à bout de ce problème, il peut être nécessaire d’opter pour une greffe de cheveux. Mais, quand faut-il la faire ? Dans cet article, vous en saurez davantage.

La perte de cheveux temporaire

Il est normal pour un individu en bonne santé de perdre régulièrement ses cheveux. Cela est d’ailleurs, un phénomène naturel parce qu’une personne perd entre 50 et 100 cheveux par jour. Cette perte de cheveux contribue surtout au renouvellement de la chevelure. Ce n’est absolument pas pour ce type de perte de cheveux que vous allez opter pour une greffe de cheveux. La perte de cheveux peut également survenir à un certain âge. En général, lorsqu’on dépasse la trentaine, il est fréquent de constater qu’on perd le plus souvent ses cheveux. Mais, cette chute est surtout saisonnière. Il existe aussi plusieurs facteurs qui peuvent entrainer une perte de cheveux temporaire tels que des problèmes de thyroïde, une carence en fer ou en vitamines, le stress quotidien ainsi que certaines maladies. Ces cas peuvent facilement être traités une fois que la cause de la chute a été trouvée. Mais, pour cela, il faudrait d’abord passer chez un médecin. Il faut savoir que dans le cas d’une perte temporaire des cheveux, il n’est pas conseillé de faire une greffe de cheveux. Cela correspond à une évolution naturelle de la chevelure.  Et une opération chirurgicale pourrait entrainer l’effet contraire.

La perte définitive de cheveux

La perte définitive de cheveux est un phénomène qui touche aussi bien les hommes que les femmes. Chez l’homme, cela se remarque par une perte au-devant de la tête. Chez la femme par contre, la chute se localise au sommet du crâne.

Quand faire la greffe de cheveux ?

Ce n’est que lors de la perte définitive des cheveux qu’il est recommandé de réaliser une greffe de cheveux. Ce qui va ainsi faciliter l’implantation des follicules par le chirurgien. Il faudrait que l’espace à garnir de cheveux soit assez important. Sinon, cela pourrait créer une déstabilisation de la zone où les cheveux doivent être implantés. De plus, cela va créer un effet contraire. Plutôt que d’augmenter votre chevelure, vous allez provoquer une perte plus importante de cheveux.

Avoir recours à un spécialiste

Une intervention de greffe capillaire ne se réalise pas sur un coup de tête. Il faudrait avant tout demander l’avis d’un chirurgien spécialisé. Le spécialiste peut décider dans un premier temps de vous mettre sous un traitement préventif. Ensuite, en fonction du résultat, il peut décider d’opter pour la greffe de cheveux.

 

En définitive, il faut savoir qu’il n’est pas nécessaire dans le cas d’une perte de cheveux temporaire de réaliser une greffe de cheveux. Cette solution doit être uniquement envisagée en cas de chute définitive de cheveux. Il faudra bien en discuter avec votre médecin.